Ce 28 janvier, c’est la 14ème journée de la protection des données

De la journée des données personnelles de la Convention 108 …

On parle parfois du Data Privacy Day, dans sa version anglo-saxonne qui concerne plus largement la protection de la vie privée.

La journée des données personnelles, c’est une volonté de mettre en lumière les enjeux de la protection des données qui anime. Créée en 2006 par le Conseil de l’Europe, cette tradition fait hommage dès 2007 à la Convention 108, Convention européenne pour la protection des personnes à l’égard du traitement de leurs données caractère personnel, ouverte à la signature des États un 28 janvier.

En effet, dès 1981, la Convention 108 constitue un premier texte international contraignant destiné à protéger les données des individus à l’échelle mondiale. Sans avoir rencontré le succès espéré, il demeure une étape symbolique de la protection internationale des données personnelles.

Si le choix du 28 janvier revêt un aspect symbolique, sa visée commémorative est d’autant plus forte en 2020 que la problématique de la protection des données a pris une ampleur mondiale et représente aujourd’hui des enjeux sans précèdent.

… A la Journée mondiale de la protection des données personnelles

Avec l’entrée en vigueur du RGPD et la numérisation sans cesse croissante de l’activité, la protection des données atteint de plus en plus les individus, de plus en plus intimement dans leur vie privée.

La volonté d’une protection harmonisée des données personnelles a porté ses fruits en Europe, et dépasse le vieux continent pour s’étendre à l’international.

En 2009, ce sont les États-Unis qui se joignent à la journée de la protection des données personnelles, qui en devient internationale.

Si la célébration de la journée mondiale des données demeure avant tout symbolique, elle a pour vocation de permettre de communiquer plus largement sur la question, à la fois auprès du public concerné qui doit pouvoir faire valoir ses droits, et à destination des responsables de traitement encore trop peu informés de leurs obligations.

Dans cette optique, le Comité de la Commission 108 a lancé un concours destiné à récompenser les projets universitaires qui contribuent à faire avancer la recherche sur la protection des données personnelles. Initié en 2019, le gagnant de la deuxième édition du prix Stefano Rodata devrait être annoncé aujourd’hui et présentera ses travaux en juillet à Strasbourg.

En ce jour de la protection des données, pensez sécurité des données, et si vous êtes intéressé par les données personnelles, sachez que la CNIL met à disposition sur simple inscription une formation gratuite en ligne sur les données personnelles.

En savoir plus

>> Sur le prix Stefano Rodotà, du nom d’un juriste italien et grand défenseur des droits en matière de protection des données

>> Suivre le MOOC de la CNIL

>> Sur la Commission 108