Les raisons du partenariat entre Lexagone et IAGO

Quelle est l’activité de votre entreprise ? Pouvez-vous nous présenter votre société ?

Lexagone est une Regtech, associant réglementation et technologie, spécialisée depuis plus de 15 ans dans le domaine de la protection des données personnelles. Elle accompagne ses clients dans leur stratégie de mise en conformité RGPD, tant pour des missions de DPO externe (Data Protection Officer) que sur des projets innovants en e-santé, Data et IA (intelligence artificielle). Pionnière dans le domaine, Lexagone est l’un des premiers éditeurs de logiciel de tenue du Registre des traitements et de pilotage de la conformité RGPD.

Aujourd’hui, quels sont vos enjeux majeurs ?

Pour suivre la croissance de notre activité, nous avons décidé en 2020 une refonte complète de notre logiciel afin d’améliorer l’analyse, le pilotage et le reporting de la gouvernance RGPD avec deux objectifs majeurs.

1- Faciliter pour nos consultants l’intégration des fonctionnalités d’automatisation ou encore de recherche intelligente dans l’outil tout en gagnant du temps dans la réalisation des tâches à faible valeur ajoutée ou répétitives.

2- Améliorer pour nos clients l’ergonomie des interfaces de notre plateforme en y intégrant par exemple des tableaux de bord leur permettant d’avoir une vision claire de l’avancement des actions sur le périmètre RGPD.

Pourquoi avez-vous lancé une démarche autour de l’IA en 2021 pour votre entreprise ?

L’intelligence artificielle est une technologie disruptive qui peut apporter beaucoup de valeur ajoutée aux entreprises. Il était important de s’intéresser de près au sujet et d’explorer les leviers pour notre société. De plus, notre base de connaissance métier avec plus de 300 clients couplée aux nouvelles technologies, nous permet d’automatiser des processus décisionnels.

Qui est IAGO technologie ?

IAGO Technologie est un cabinet de conseil nouvelle génération qui assiste les entreprises dans l’usage de l’IA et facilite la mise en œuvre opérationnelle des solutions dans les processus de l’entreprise.

Pourquoi avez-vous fait appel à eux et quelles étaient vos attentes ?

Nous sommes entrés en contact avec eux dans le cadre d’un programme lancé par la Cité de l’IA, une initiative Medef Lille Métropole. IAGO Technologie est référencé en tant que cabinet en charge d’accompagnement des PME-PMI de la région Hauts de France. L’entreprise sélectionnée bénéficie d’un financement de 50% de la mission de IAGO.

Comment s’est déroulée la mission ?

IAGO a très vite cerné et cartographié notre métier ainsi que notre organisation, pour une meilleure opérabilité en interne. L’équipe IAGO nous a fourni à l’issu de la mission un livrable opérationnel très clair sur le champ des possibles de l’usage de l’intelligence artificielle et une priorisation des leviers en fonction de critères définis (difficulté et impact business).

Recommanderiez-vous une telle démarche à vos pairs, dirigeants d’entreprises ? et pourquoi ?

A faire et refaire. Pourquoi ? Avec IAGO, nous avons élargi notre vision du champ d’application de l’IA sur l’ensemble de nos processus métiers au-delà de notre logiciel DPM (Data Privacy Manager). Nous avons gagné un temps précieux et, à présent connaissons les projets sur lesquels nous allons investir en priorité en fonction du ROI (retour sur investissement).

Quelles sont les étapes suivantes pour vous autour de ce sujet ?

Le lancement de notre nouveau logiciel DPM en octobre avec ses premières fonctionnalités IA et RPA (robot process automation) et le démarrage de notre partenariat R&D avec le CEA Tech de Montpellier. Par ailleurs, Lexagone a pris rendez-vous en 2022 avec IAGO pour faire un point d’étape sur ses réalisations et approfondir les éléments déclencheurs des étapes suivantes. Le sujet de l’IA avançant très vite, nous serons au fait des avancées dans ce domaine.

Avez-vous un message particulier pour conclure notre échange ?

J’invite tout chef d’entreprise, quel que soit son métier, à entreprendre une analyse sur le sujet de la digitalisation de son activité et, surtout commencer à acculturer ses collaborateurs à l’intelligence artificielle. Les impacts de l’IA sur les métiers dans l’entreprise ne sont pas négligeables et doivent être anticipés par la direction mais aussi par chaque salarié.